Collège St François d'Assise: au revoir à la promotion Flanm Advena

echoayiti.com

Le Collège Saint François d'Assise a organisé une messe d'action de grâce, empreinte de cordialité, le vendredi 8 juillet 2022, en l'honneur des filles de la promotion Flanm Advena en vue de marquer la fin de leurs études secondaires. Cette cérémonie, au cours de laquelle ont pris part parents, amis, professeurs et titulaires, a été l'occasion non seulement pour les filles de se recueillir, mais aussi de se rivaliser de beauté, de charme et d'élégance dans leurs splendides robes blanches, et cela tout en faisant la fête avant de laisser derrière elles les souvenirs inoubliables de quelques 14 ans passés à l'école.


L'officiant du jour, le père Dominique Jolicoeur n'a pas manqué de souligner le symbolisme de cette cérémonie qui a couronné, dit-il, une étape combien importante de la vie des élèves, marquée par des années d'efforts considérables et de sacrifices. Il a profité de l'occasion pour les encourager à suivre le modèle du Christ, à travers leur vie tant personnelle que professionnelle. Et dans une mise en garde pleine de sagesse, le prêtre a conseillé aux élèves de ne retenir surtout que les bons moments passés à l'école même si parfois, il pourrait leur arriver des choses qui ne leur ont pas plu. «C'est un autre chapitre qui s'ouvre dans votre vie et c'est l'heure du pardon. Et gardez-vous des débauches de ce monde sans repère», a-t-il souligné.


La révérende sœur, Marie Floriane Oscar, Directrice du Collège Saint Francois d'Assise, a, dans une émouvante allocution, salué le courage, la détermination des filles qui ont dû affronter, nuit et jour, bien de difficultés pour arriver à ce moment là qui marque le couronnement de leurs efforts titanesques, surtout dans un pays ruiné par une insécurité généralisée et une crise de valeur avec des conséquences dramatiques sur tout le monde, en particulier les jeunes. Elle se félicite d'avoir été très exigeante envers les filles, et ce pour leur bien-être, même si elles ne l'ont pas toujours comprise ou peut-être qu'elles la comprendront une fois aux prises avec les difficultés de la vie, a-t-elle martelé tout en leur rappelant ce vieil dicton : «qui aime bien châtie bien».

Après avoir remercié les professeurs et titulaires pour avoir contribué à la réussite des filles et vanté les sacrifices énormes que consentent chaque jour les parents dans le devenir de leurs enfants, la Directrice a prodigué des conseils salutaires à la promotion Advena. Elle les a encouragées à se concentrer sur leur avenir, à viser encore et toujours l'excellence, à rester des franciscaines modèles où qu'elles soient tout en continuant à cultiver les valeurs qui leur ont été enseignées à l'école et à se laisser guider par le Seigneur dans tout ce qu'elles auront à entreprendre, à l'avenir.


«Soyez des modèles où que vous soyez. Concentrez-vous sur vos rêves. Évitez les plaisirs malsains. Comme l'indique le nom de votre promotion, «Flanm Advena», laissez vous briller, visez le sommet, et en ces temps de grande incertitude, imprégnez-vous des valeurs morales et spirituelles dans toutes vos prises de décisions. [...] Dites-vous déjà que vous n'aurez pas rendez-vous avec l'échec, et qu'en aucun cas, étant des franciscaines et filles de Dieu, vous ne transigérez pas avec votre dignité en acceptant des compromissions dans le cadre de votre parcours professionnel», a-t-elle lancé aux élèves qui lui prêtaient une oreille attentive.


Dans une courte allocution mais empreinte d'émotion, la sœur Marie Danielle Jean Mary, titulaire des NSIV SVT et SES, a félicité les filles pour leur parcours académique réussi au prix d'énormes sacrifices. Elle n'a pas manqué de leur rappeler qu'elles viennent de franchir une étape de leur existence et que bien d'autres étapes encore plus longues et plus difficiles les attendent, et par conséquent, elles doivent toujours cheminer avec détermination et courage vers le succès. «L'éducation des hommes ne finit pas avec l'école. Vous venez de franchir l'étape la plus facile de votre vie, et vous aller certainement commencer celle la plus difficile. On compare la vie à une bicyclette, une fois qu'on cesse de pédaler, on risque de tout perdre», a-t-elle fait remarquer tout en les exhortant à suivre et mettre en pratique les conseils qui leur ont été prodigués par le père Dominique, lesquels sont dictés par une sincère affection et inspirés d'une longue expérience acquise par toute une vie consacrée au bien-être de plus d'un.

Selon Léon Ham, la présidente de la promotion, ce jour traduit le résultat d'un long combat bouclant quatorze années d'études avec tout ce que cela implique comme effort et courage. Elle n'a pas caché sa joie tout comme sa nostalgie d'avoir pris la parole, au nom de ses pairs, pour témoigner de sa reconnaissance à l'égard de la Directrice, des professeurs et titulaires qui, chacun à sa manière, ont participé activement à leur réussite. «Nous avons reçu une éducation de qualité de la part des responsables du Collège Saint François d'Assise, et ils ont laissé chacun une part d'eux en nous. Mon parcours depuis la section primaire jusqu'à date à l'école m'a enseigné une chose essentielle que rien de grand n'est acquis facilement. Cette institution m'a appris qu'il faut travailler dur pour réussir...».


C'était également le moment pour elle de remercier les camarades de sa promotion pour la confiance qu'elles avaient placée en elle, et en compagnie desquelles elle a passé des jours inoubliables. Pour elle, ses camarades sont des «battantes», des «héroïnes» pour avoir bravé le danger régulièrement dans un pays rongé par l'insécurité, et où l'horreur est au rendez-vous du quotidien pour en arriver là aujourd'hui.


La cérémonie a pris fin avec une réception où les filles se sont allègrement régalées avec des «amuse-bouches» assez délicieux, préparés avec soin par le service traiteur Traceyka Bakery, sous la direction de la cheffe Nerlande Mathurin. Tout ceci agrémenté d'une série de prises de photos entre copines, professeurs et titulaires pour que les filles puissent garder de meilleurs souvenirs de la journée.



Antoine Junior

Junylevoyageur@gmail.com