Sandra Prunella Mason: Première présidente de la Barbade nouvellement indépendante

Dernière mise à jour : 29 déc. 2021

echoayiti.com

Une nouvelle ère s'ouvre pour la Barbade qui, indépendante depuis le 30 novembre 1966, se défait définitivement de la Couronne britannique et a proclamé officiellement son indépendance, le mardi 29 novembre 2021, après plus de quatre siècles de sujétion à ladite couronne. Elle devient ainsi la plus récente République du monde.


Une indépendance qui a été saluée par la Reine Elizabeth II qui n'a pas manqué d'adresser ses voeux de bonheur, de paix et de prospérité aux habitants du pays. Toutefois, la Barbade reste membre du Commonwealth a fait remarquer le Premier Ministre, Boris Johnson "Nous resterons des amis et alliés loyaux, en nous appuyant sur les affinités et connexions durables entre nos peuples et sur le lien spécial du Commonwealth'', a-t-il précisé dans un communiqué lundi.


Sandra Prunella Mason a été choisie pour être la présidente de la toute nouvelle République. Et dans son discours inaugural, elle a témoigné de sa gratitude envers son pays qui lui a permis, à travers son système éducatif subventionné, de faire des études au plus haut niveau «Ici, l’Éducation est gratuite donc, il n’y a pas de limite à la réalisation de nos rêves». Selon elle, c’est plus qu'un devoir de servir son pays, c'est une marque de gratitude.


Avocate de carrière, Son Excellence, Mme Sandra P. Mason a obtenu un diplôme en droit à l'Université des Antilles (UWI), en 1973. Elle a été admise au barreau deux ans plus tard. Le parcours de Mason témoigne de sa volonté et de son engagement dans la vie politique et sociale de son pays. Elle a débuté en tant qu’enseignante, puis greffière avant de devenir avocate. En 2010, elle a occupé le poste de gouverneure générale, c'est-à-dire la représentante de la reine d'Angleterre sur l’île jusqu'à son élection en octobre dernier au suffrage indirect comme première présidente de l'histoire de la Barbade.

Le Prince Charles a assisté à la cérémonie. Et la star barbedienne Rihanna était présente aux cotés de ses compatriotes pour célébrer cette journée historique qui coïncidait avec le 55e anniversaire de l'indépendance du pays.


9 autres pays de la Commonwealth ont toujours la reine d’Angleterre comme leur cheffe d’État. Avec L’indépendance de la Barbade, la théorie de l’effet de domino est dans tous les esprits. Cette indépendance marque un point de rupture avec le passé colonial de cette petite île des Caraïbes 439 km².


Maintenant, les débats sur la réparation sont lancés. Comme le clame la jeunesse barbedienne : «Where’s my money?» (Où est mon argent?). Notons qu’à l’abolition de l’esclave, les colons anglais de la Barbade ont été gracieusement indemnisés : 20 millions dollars. Notons qu'en 1825, Haïti a dû verser un montant de 150 millions de francs ou 30 millions de dollars aux anciens esclavagistes français pour la reconnaissance de son indépendance pourtant gagnée à prix de sang par l’armée indigène au dépens des forces expéditionnaires napoléoniennes.